La trilogie du Tearling | Erika Johansen

Résumé du tome 1

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l’escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d’embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende… ou la détruira.
Erika Johansen nous entraîne dans une épopée flamboyante où une jeune princesse insoumise devra lutter pour monter sur le trône.

Voici une trilogie que je fais durer depuis presque (voire peut-être plus de) deux ans. Pas par manque d’entrain, non ! Me replonger dans les pages de ces livres me procurait à chaque fois cette superbe sensation de voyage au delà du temps et de l’espace. C’était surtout par manque de temps, et avec ma fâcheuse tendance à lire 10 000 livres en même temps, pas simple de consacrer autant de temps que voulu à chacune de mes envies. Et en même temps, je ne suis pas mécontente d’avoir lambiné… Et d’avoir ainsi fait durer le plaisir !

Le tome auquel j’ai le moins accroché, c’est bizarrement le premier (alors qu’en général, j’ai plus de mal avec le second tome, qui pour moi a souvent du mal à rester aussi haletant, sachant que le lecteur connaît déjà l’univers de l’auteur). Je l’ai trouvé parfois un chouilla maladroit, et surtout j’ai eu un peu de mal avec l’héroïne, paradoxalement assez centrée sur elle-même alors qu’elle ne fait que penser aux conséquences de ses actes sur son peuple et ce qu’elle peut faire pour lui venir en aide. Cette sensation a été atténuée par un côté 100% fantastique, voire limite fantasie, que j’ai beaucoup aimé. Mais au fil des pages, l’univers s’enrichit énormément, et l’on se rend compte qu’en réalité, on se situe davantage dans une dystopie futuriste. Le mélange des genres ne fait que croître, et avec brio, au cours des trois tomes, avec dans le tome 2 l’apparition de flash-back que j’ai adoré suivre et qui semblent complètement hors de propos jusqu’à ce que les pièces du puzzle se mettent en place.

Je suis également friande des nombreux retournements de situations que je n’aurais pas soupçonné, des liens entre les personnages, et du bon équilibre entre actions et développement plus lent de l’univers et/ou des personnages, auxquels je me suis attachée (oui, même Kelsea, à partir du tome 2 !). Mais je pense que ce que j’ai préféré, c’est ce côté sombre, effrayant et adulte qu’il manque à beaucoup de romans de genre, qualifiés à raison de « jeunesse ». Les détails ne sont pas sordides ni crus, seulement j’ai senti la maturité de l’autrice et le fait qu’elle n’ait pas envie d’épargner son lecteur.

Je ne suis pas fan des univers où l’enjeu politique est hyper développé (voire ronflant), et je vous rassure, ici, tout est abordé avec simplicité, ce qui n’empêche absolument pas la complexité des distensions. J’ai dénoté quelques longueurs parfois, qui ne m’ont pas dérangées compte tenue de la richesse du monde créé et de la digestibilité des informations transmises.

Enfin, je dois mettre deux mentions spéciales à cette oeuvre :

  • la lutte écologique, dans sa globalité,
  • le féminisme sous-tendu dans les trois livres.

Ma note : 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :