Les aventures de Sherlock Holmes | Sir Arthur CONAN DOYLE

Lorsqu’un inconnu vient le consulter sur une étrange affaire dont dépend le destin de l’Europe, Sherlock Holmes n’a même pas besoin de l’écouter pour aussitôt reconnaître le roi de Bohême… Nul mystère, il est vrai, ne saurait résister au génie déductif du détective anglais. Paru en 1892, Les Aventures de Sherlock Holmes regroupe douze des enquêtes du célèbre résident de Baker Street.

Ce cher Mr Holmes et son acolyte, Mr Watson… Quel plaisir de les avoir retrouvé le temps de cette lecture commune avec Élodie du blog Alodis ! C’est la façon qu’on a trouvé pour se motiver à lire des grands classiques sans se forcer, 1 par semestre, ça ne devrait pas être trop compliqué !!!

J’avais déjà lu Le chien des Baskerville fin 2018, et j’avais adhéré +++ ! Depuis j’ai acheté toute la jolie collection d’Archipoche, dont je suis fière (même si je ne trouve pas le tout dernier… dommage !), et nous nous sommes donc mises d’accord avec Élodie de lire le tome 2, Les aventures de Sherlock Holmes. Contrairement au Chien des Baskerville, ce tome est composé de douze nouvelles assez courtes (en moyenne 35-40 pages par nouvelle). Une nouvelle = une enquête, exposée du point de vue du Dr Watson. L’avantage c’est qu’ainsi, l’auteur conserve le mystère quant à son grand génie Sherlock Holmes ; en effet, si Watson devine toujours quelques éléments, il reste toujours en surface et n’a jamais la complexité de réflexion de Sherlock Holmes qui est tout simplement bluffant.

Parmi les nouvelles qui m’ont particulièrement plut, on peut compter toutes celles où le duo est obligé de quitter le nid de Londres pour se rendre, bien souvent, en rase campagne, à plusieurs minutes voire heures de train de la capitale. Certaines étaient plutôt violentes, je veux dire par là que les motifs des malfrats étaient vicieux et donnaient carrément froid dans le dos, comme les faux monnayeurs, ou encore celle où une jeune gouvernante est embauchée par un étrange monsieur aux exigences… plutôt limites. Il y a également beaucoup de références à l’infériorité de la femme par rapport à l’homme, ou encore des allusions qui ne passeraient pas de nos jours, notamment concernant l’enquête impliquant les hommes à la chevelure rousse !!! J’ai eu le sourire aux lèvres, mais à l’époque, ce ne choquait pas… Sinon, d’autres enquêtes ont été touchantes : celle où le père accuse son fils de vol, celui où les deux jeunes gens sont amoureux mais séparés par leurs paternels…

Une chose qui m’a interpellée par rapport au Chien des Baskerville, c’est l’exposition simple et définitive des addictions de Sherlock Holmes aux drogues dures, qui sont complètement tolérées, si ce n’est limite encouragées.

Bref, j’ai pris mon temps pour le lire, savourant chaque page de chaque enquête, chaque sauvetage et chaque malice du grand et célèbre Sherlock ! Et l’avantage de ces livres, c’est qu’il n’y a pas besoin de les lire dans l’ordre !

Ma note : 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :