Hunger Games : La balade du serpent et de l’oiseau chanteur | Suzanne COLLINS

C’est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate. Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l’échec, au triomphe ou à la ruine.
Dans l’arène, ce sera un combat à mort.

Bien avant les aventures de Katniss et Peeta, on retrouve un Capitole qui n’a pas grand chose à voir avec celui de la série originelle. La guerre entre les districts n’est terminée que depuis 10 ans. Les habitants du Capitole se remettent doucement et difficilement des restrictions et des pertes, financières et humaines, de la guerre.

Cette année, c’est donc la 10ème édition des Hunger Games, une épreuve qui a du mal à rencontrer son public. Loin des paillettes, du spectacle et de la popularité auxquels nous nous étions habitués, les Hunger Games ne sont pas très bien vus, et leur retransmission ne suscite pas grand intérêt.

Afin de booster les audiences, l’intérêt des jeux et également de faire prendre conscience à tous du prix à payer pour la rébellion des districts, l’Université en charge de l’organisation des jeux décide que pour la première fois, des mentors seront attribués aux tributs. C’est là l’occasion pour l’élite de la jeunesse du Capitole de se distinguer : le mentor dont le tribut gagnera sera couronné de gloire et de lauriers.

C’est la dernière occasion pour le jeune Coriolanus Snow de sauver sa famille, que la guerre a complètement ruiné et qui fait tout pour sauver les apparences, quitte à ne manger que de pauvres soupes claires aux épluchures de pommes de terre… Honteusement, Coriolanus hérite donc du « pire tribut » : une fille un peu loufoque du nom de Lucy Gray, issue du District 12, le plus misérable. Il va gagner sa confiance, et elle va gagner la sienne.

Ce tome n’est pas à la hauteur de ce que j’espérais. Des longueurs et du manque d’action sont les principaux défauts que je lui trouve. Néanmoins, il était intéressant de voir la jeunesse, pas rose du tout, de Snow, et ce qui a contribué à faire de lui l’homme qu’il était face à Katniss Everdeen, 60 ans plus tard. On voit déjà chez lui cette perfidie, cette aisance à la manipulation. Par moment, je l’ai trouvé touchant, mais sans arriver à me départir de cette impression qu’il est foncièrement mauvais. Son histoire avec Lucy Gray permet de donner un angle nouveau à sa vie pas particulièrement reluisante. Entre espoirs, déconvenues, doutes et hargne pour s’en sortir, on trouve un personnage complexe et intéressant malgré les préjugés que j’ai à son encontre. Les personnages secondaire, quant à eux, sont bien construits pour la plupart, et servent l’histoire avec brio sans paraître être posés là juste pour faire de la figuration.

En bref, je ne m’attendais pas à un livre à la hauteur de la trilogie Hunger Games, ce qui ne m’a pas empêchée d’être un peu déçue par les longueurs. Le caractère de Snow est bien posé, on comprend ses choix même si on ne les approuve pas toujours. C’est tout de même un livre à lire pour aller plus en avant dans le lore de Panem…

Ma note : 13/20

Un commentaire sur “Hunger Games : La balade du serpent et de l’oiseau chanteur | Suzanne COLLINS

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :